Votre preuve vétérinaire de chiot!

  • September 2, 2020

Beaucoup de chiens ont un comportement inacceptable lorsqu’ils doivent aller chez le vétérinaire pour un contrôle ou lorsqu’ils vont chez le toiletteur pour la coupe d’été.

Comment éviter que votre nouveau chien ne devienne un monstre de morsure pour le vétérinaire.

1. Commencer jeune
Apprenez à votre chiot, dès son plus jeune âge, que de temps en temps, quelqu’un lui met un doigt dans la gueule, soulève sa queue et regarde dans ses oreilles.

De préférence vers l’âge de 2 ou 3 mois, vous devriez commencer à vous entraîner quotidiennement de manière ludique, en soulevant doucement la queue, puis une par une les jambes, en regardant les oreilles et en les touchant le plus possible au niveau du trou d’oreille, en regardant les gencives et en prenant un bâton et en passant par la bouche.

2. L’élévation
Le vétérinaire et le toiletteur mettent les chiens sur une table de traitement ou quelque chose de similaire.

Je comprends maintenant que vous n’ayez pas de table de traitement, mais il est important d’apprendre à votre chien dès son plus jeune âge qu’il est tout à fait normal de se tenir sur une telle élévation. Pour les petits chiens, s’entraîner dans un évier est également une bonne option.

3. Familier avec les étrangers
Dès que votre chiot (ou chien) est habitué aux exercices ci-dessus, vous pouvez rendre les choses un peu plus passionnantes en faisant faire ces exercices par un (semi-) étranger une fois par semaine.

Cela facilitera grandement les démarches auprès d’un toiletteur ou d’un vétérinaire inconnu à l’avenir. Supposons que le chien panique, alors restez calme et ne mettez pas fin à l’exercice, à cause de cela vous stimulez la panique, seulement quand le chien (et l’homme) s’est calmé & il / elle s’est complètement rendu, l’exercice peut être terminé.

 

Heimo Pfeifenberger

E-mail : admin@13-informatique.fr